Accueil > Histoire

Les rayères


Les rayères
 
L’époque de l’abbaye royale des Bénédictines d’Origny-Sainte-Benoîte, une abbesse nommée Madame de Montluc - qui prit le voile en 1608 - dirigea le couvent jusqu’à sa mort en 1666.

Sans vouloir reprendre l’œuvre qu’elle réalisa au cours de ce demi-siècle, il faut dire que les sœurs du couvent et les habitants ont bénéficié des bienfaits qu’elle apporta à tous, malgré les tragiques événements militaires qui se sont déroulés dans les parages.

En 1636, Madame de Montluc, s’apercevant que les producteurs de grains étaient obligés de se rendre hors de leur terroir pour faire moudre leurs récoltes, décida de la création d’un moulin à Origny (aujourd’hui transformée en habitation) qui fonctionna jusqu’en 1976.

Qui dit moulin, dit eau. Après inspection et réflexion, elle décida qu’un cours d’eau serait créé. D’énormes blocs de pierre sont arrivés avec des moyens rudimentaires, et furent installés aux Rayères.

Puis ce fut le percement du cours d’eau à mains d’hommes avec pelles et pioches.

Dès la mise en fonction du moulin, les agriculteurs ont été dans l’obligation de faire moudre leurs grains à Origny-Sainte-Benoîte moyennant une redevance. Pour l’abbaye, ce fut une nouvelle source de revenus.
 
 


Source : L’Aisne Nouvelle - 20/11/2011
 
Mettre dans les favoris | Plan du site | Administration