Accueil > Cadre de vie > Actualités

Dégradations


Mont-d’Origny Dégradations, le ras-le-bol des riverains industriels

Publié le samedi 14 juillet 2012


En attendant que cessent

En attendant que cessent


À Mont-d’Origny, rue du Tour de Ville, une rue à l’abri des regards, peu fréquentée, se trouvent trois entreprises : Créalaines, Ouatel et Graisse Belleville. Ces entreprises sont la cible quasi permanente de petits délinquants qui ne pensent qu’à une chose, dégrader et casser pour le plaisir.
« Trop c’est trop », s’exclame une des victimes qui a bien l’intention que ces délits cessent. Hier matin encore, elle a constaté à l’arrivée sur son lieu de travail, qu’une porte était défoncée et des planches avaient été brûlées sur un quai de chargement. Des tags néonazis ornent les murs et parking, des bacs à fleurs sont abîmés, des trous apparaissent dans les toitures et de nombreuses portes sont défoncées. Sans compter que les bouteilles d’alcool qui jonchent les alentours de ces sites, sont monnaie courante. Une lettre a été envoyée aux représentants des forces publiques ainsi qu’au maire de la commune. Le courrier demande notamment au premier magistrat de prendre un arrêté d’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique.

 
source : L’Union
 

Perte de contrôle / L’accidenté préfère s’enfuir

Publié le lundi 09 avril 2012

Les gendarmes ont fait enlever la voiture, abandonnée sur place car réduite à l'état d'épave.

Les gendarmes ont fait enlever la voiture, abandonnée sur place car réduite à l’état d’épave.


MONT-D’ORIGNY (Aisne). Hier matin, un jeune conducteur a perdu le contrôle de sa voiture, une Peugeot 307, au cœur du village de Mont-d’Origny. Après avoir réalisé une embardée, la voiture a percuté plusieurs bordures de trottoirs et panneaux indicateurs, avant de percuter un feu tricolore, au carrefour de la rue André-Warin, à proximité de la mairie,
Il était 5 heures, lorsque les voisins ont été réveillés par le bruit occasionné par la violence du choc. Le conducteur a préféré abandonner sa voiture et prendre la fuite avant l’arrivée des forces de l’ordre
Les gendarmes de la communauté de brigades de Ribemont ont fait enlever le véhicule, fortement endommagé, la voiture a été réduite à l’état épave. Le propriétaire du véhicule a été rapidement identifié et localisé. Il s’agit d’un jeune de 21 ans, domicilié à Origny-Sainte-Benoîte. L’auteur de l’accident a été entendu, hier après-midi, à la brigade et s’est s’expliqué sur sa conduite pour le moins douteuse.
Il est très probable qu’il roulait bien au-dessus de la limite des 50 km/heure. Il revenait d’une soirée, sans doute bien arrosée.

 Source : L’Aisne Nouvelle

 

Deux incendies au même endroit

Publié le vendredi 20 janvier 2012 à 14H00 


MONT-D’ORIGNY - Lundi, vers 18 heures, les pompiers ont été appelés pour un incendie, rue du Tour-de-Ville à Mont-d’Origny, à une centaine de mètres de leur caserne. Il s’agissait d’une remorque agricole. Cet incendie a été facilement maîtrisé. Mais des doutes subsistaient sur son origine.
Mardi, vers 12 h 30, les pompiers ont été de nouveau appelés pour un feu qui s’était déclaré à une dizaine de mètres de celui de la veille. Une autre remorque était la proie des flammes.
Cette fois, avec deux incendies en deux jours, les gendarmes de la communauté de brigades de Ribemont ont ouvert une enquête. Ces incendies, qui semblent avoir été allumés volontairement, se sont déclarés dans une prairie qui sert à stocker du matériel agricole qui semble usagé.
 

R.M. (correspondant) 

 
 
Source L’Union :
 

Accident sur la D 1029 / Le chauffard est identifié

Publié le jeudi 29 décembre 2011 à 11H00

En attendant une réparation définitive, l'accès au chemin communal est interdit.

En attendant une réparation définitive, l’accès au chemin communal est interdit.


MONT-D’ORIGNY (Aisne) Mardi, vers 18 h 30, un ensemble agricole avait percuté un pylône électrique à la sortie de Mont-d’Origny. La départementale reliant Saint-Quentin à Guise avait été barrée pendant plus de trois heures.
A l’arrivée des secours, il n’y avait plus trace du tracteur, ni du chauffeur. Le conducteur avait pris la fuite. Les gendarmes de la communauté de brigades de Ribemont étaient partis à sa recherche, tandis que les militaires du Psig, aidés par la voirie départementale, mettaient en place une déviation par les hameaux de Courjumelles et de Joncqueuse.
Le chauffard a été rapidement retrouvé dans la commune voisine d’Origny-Sainte-Benoîte. Emmené à la brigade il a dû s’expliquer sur les circonstances de l’accident et son délit de fuite. L’homme était visiblement ivre. Le dépistage d’alcoolémie a confirmé cette impression des militaires.
Selon ses dires, cet éleveur thiérachien domicilié à Clairfontaine se rendait à la sucrerie d’Origny-Sainte-Benoîte, pour y charger des pulpes. Il a expliqué qu’il venait de boire, après le choc, sous le coup de l’émotion.
Comme il se trouvait à pied lorsqu’il a été appréhendé, la conduite sous l’empire d’un état alcoolique, n’a pu être retenue. Quant au délit de fuite, il semblerait que ses explications étaient pour le moins confuses. Toutefois, l’enquête a permis d’en déterminer les causes.
L’attelage agricole aurait mordu dans le bas-côté avant de percuter de plein fouet le pylône. L’éleveur, au volant de son tracteur aurait ensuite reculé afin de pouvoir s’enfuir, pour s’arrêter moins de deux kilomètres plus loin. Il devra toutefois répondre de ses actes devant la justice pour défaut de maîtrise et délit de fuite. Les services d’ERDF ont réalisés une réparation d’urgence, qui n’a nécessité que 15 minutes de coupure. La circulation sur la départementale a pu être rétablie, mais pas sur le chemin communal toujours fermé. Une nouvelle intervention des électriciens doit avoir lieu. Le maire de la commune, Gérard Allart, présent sur place ne décolère pas et espère que le fautif sera sévèrement sanctionné.

 
 Source L’Aisne Nouvelle :
 

Il percute un pylône et s’enfuit

Publié le vendredi 30 décembre 2011 à 14H00

Le pylône a été coupé en deux.

Le pylône a été coupé en deux.


MONT-D’ORIGNY - Jeudi, vers 18 h 30, un ensemble agricole a percuté un pylône électrique à l’entrée du village de Mont-d’Origny lorsque l’on arrive de Guise.

Sous le choc, le pylône s’est brisé en deux, entraînant le câble électrique qui traverse la D1029 sur la chaussée. Les pompiers du Val-d’Origny et de Guise sont venus sur les lieux pour sécuriser l’endroit, très fréquenté, tandis que les gendarmes de la communauté de brigades de Ribemont établissaient une déviation de la circulation par les hameaux de Courjumelles et de Jonqueuse, renforcés par les militaires du Psig et des agents de la voierie départementale.
Cet incident a été provoqué par un agriculteur de Clairfontaine qui venait chercher des pulpes à la sucrerie d’Origny-Sainte-Benoîte. Les gendarmes l’ont retrouvé dans la soirée. L’électricité a été coupée durant un quart d’heure dans un quartier de la commune de Mont-d’Origny et la déviation a été levée vers 21 h 30.

R.M. (correspondant) 
 
 
Source : L’Union :

Il percute un pylône et s’enfuit

Publié le mercredi 28 décembre 2011 à 10H50 - Les câbles électriques en travers de la départementale interdisent toute circulation.


Les câbles électriques en travers de la départementale interdisent toute circulation.


Mont-d’Origny (Aisne) Hier vers 18 h 30, la Départementale 1029 reliant les villes de Saint-Quentin et Guise a été barrée à la hauteur de la sortie de Mont-d’Origny en se dirigeant vers Guise.
Un pylône électrique s’est brisé suite vraisemblablement à un choc avec un attelage agricole. Les câbles électriques sont sur la chaussée, interdisant toute circulation. Une déviation a été mise en place par les gendarmes de la communauté de brigades de Ribemont, renforcés par les militaires de la BMO. Les sapeurs-pompiers du Val-d’Origny, de Ribemont et de Guise sont sur place. Un périmètre de sécurité a été mis en place en attendant l’arrivée des services d’ERDF. Il semblerait d’après les traces de roues laissées dans le bas-côté qu’elles appartiennent à un tracteur.
A l’arrivée des secours, plus aucune trace du chauffeur ni de son tracteur. L’homme avait préféré prendre la fuite. Une enquête est en cours, elle devrait rapidement aboutir. Selon les enquêteurs, il est fort probable que ce soit un chauffeur qui transportait des betteraves ou des pulpes.

 


Mettre dans les favoris | Plan du site | Administration